La France des cathédrales : des joyaux en péril

Publié le par Le Point

La France des cathédrales : Des joyaux en péril

 

Parce qu'elles ont huit ou neuf siècles, on les croit éternelles. Les 86 cathédrales de France nécessitent des soins constants. Mais, aujourd'hui, l'argent et la volonté politique font défaut.

La cathédrale gothique, grandiose, magnifique, rayonnante, flamboyante, est un cadeau extraordinaire fait par le Moyen Age à l'Occident chrétien et, d'abord, à la France, pilote dans cette affaire. C'est un legs infiniment précieux pour les hommes d'aujourd'hui.Pourquoi cette « explosion gothique » entre 1130 et 1280 ? Après les malheurs de la fin de la période carolingienne (pillages vikings, razzias sarrasines), la paix, peu à peu, était revenue, l'agriculture s'était développée, suivie par la démographie. Résultat : aux XIIe et XIIIe siècles l'Europe bénéficia de cent cinquante années de prospérité et de progrès jamais égalés.Si les grandes cathédrales que cette période dynamique et créatrice fit surgir en un temps si court constituaient un incroyable défi technique, matériel et humain, cela se doublait d'un défi financier tout aussi incroyable, car ces édifices gigantesques coûtaient très cher. Et, selon la formule si frappante du grand médiéviste américain Henry Kraus, « Gold was the mortar », l'or en était le mortier. Un mortier que des religieux exceptionnels - évêques, abbés, chanoines... -surent produire grâce à des gestions rigoureuses et à des appels aux dons bien orchestrés (expositions itinérantes de reliques, indulgences, etc.). Le Point raconte dans ce dossier l'histoire épique de ces chefs-d'oeuvre de pierre, l'aventure de leurs architectes et bâtisseurs, à une époque d'art et de foi.

© Le Point 30 mars 2006 - N°1750 - Page 89.

 

Publié dans Droit du patrimoine

Commenter cet article